• Post category:Entrepreneuriat
  • Temps de lecture :77 min de lecture

La procrastination… lourd sujet ! Surtout quand tu es dans l’entrepreneuriat ! Est-ce que j’ai procrastiné au lieu d’écrire cet article ? Oui, j’ai repoussé l’écriture plusieurs jours. Toutes les excuses ont été bonnes. Pourquoi ? Parce qu’il m’est souvent arrivée de parcourir internet à la recherche de ce type d’article, j’en ai lu plein et j’en suis toujours ressortie déçue, avec un goût de trop peu. Ces articles contiennent souvent de bonnes idées, mais elles sont à peine effleurées et je trouve ça dommage.

1. Le pourquoi tu chercheras.

La procrastination sur une tâche :

Si tu procrastines quelques heures puis passes à l’action, alors aucune raison de s’en faire. Mais si à chaque fois que cette tâche se présente, tu esquives, tu te trouves mille excuses, tu te mens à toi-même, comme je l’ai fait pour l’écriture de cet article (🙈), alors là, il te faudra chercher et surtout trouver pourquoi tu fuis ! Dans mon cas, c’était simplement la peur de sortir un article creux et qui te décevra ! Pourquoi esquives-tu le passage à l’action ? La peur d’échouer ? La peur de réussir ? Le perfectionnisme ? Ressens-tu de l’inconfort ? Sors-tu de ta zone de confort ?

La procrastination globale :

Si ta procrastination n’est pas liée à une tâche mais à l’ensemble de ta journée, semaine… Peut-être es-tu fatigué·e ? Ressens-tu peut-être un trop-plein psychologique, émotionnel ? Te sens-tu dépassé·e ? Ta phase hormonale n’est pas la plus optimale pour passer à l’action ? As-tu peur (de l’échec ou de la réussite) ? Tu ne sais pas dans quel sens prendre les choses ?

Cherche la source de cette procrastination. Elle n’est que la partie émergée de l’iceberg. Prends ce temps pour toi, pour comprendre. Ce sera du temps très bien investi !

2. Réalistes tes to-do listes seront.

On a tous et toutes cette tendance à établir des listes interminables et franchement non réalistes. Si tu décides d’apprendre à jouer de la guitare, par exemple, tu ne vas pas mettre dans ta to-do du lendemain « jouer le solo de Killer Queen » ! Il serait, en effet, plus judicieux de commencer par le commencement ! « Acheter une guitare » par exemple, puis le jour suivant : « suivre un cours pour apprendre à accorder ma guitare », le jour d’après : « apprendre la gamme de do » et ainsi de suite !

Pour ton entreprise le cheminement est le même. Reste raisonnable. Tu peux te challenger un peu mais avec modération.

Tu peux te créer une master liste qui regroupe toutes les tâches que tu dois faire dans la semaine, le mois à venir. Ainsi tu vas décharger ton cerveau. Il te suffira, ensuite, pour chaque jour, de piocher dans cette reine des listes pour constituer la liste du jour. Je te conseille de planifier tes to-do la veille en fin de journée de travail. Comme ça, tu n’auras pas à perdre du temps le jour même pour chercher ce que tu dois faire.

Pour t’aider à sélectionner tes tâches, tu peux t’appuyer sur la matrice d’Eisenhower. Le schéma ci-dessous t’explique son principe simplement :

procrastination : matrice d'eisenhower

À chaque fois que tu vas ajouter une nouvelle tâche dans ta master liste, demande-toi dans quelle case elle peut aller.

Est-elle urgente ? As-tu une deadline (date butoir) pour la réaliser ?

Est-elle importante ? A-t-elle un impact concret sur ton/tes objectifs ou sur ton image de marque et ta relation client ?

Quand tu réalises ta to-do liste pour une journée, pense aussi au temps que chaque tâche va te prendre à réaliser. Tes journées ne font que 24 heures et il serait bon d’en conserver au moins 8 pour ton sommeil et quelques-unes de plus pour tes repas !

La première fois que tu vas réaliser une tâche, utilise un traqueur de temps pour connaître la durée que cela te prend. Ainsi, dès que cette tâche se présentera à nouveau, tu sauras le temps que tu dois bloquer dans ton planning pour la réaliser. Pour ce faire, j’utilise l’application Toggl, mais libre à toi d’en utiliser une autre ou même simplement un minuteur.

N’oublie pas qu’il est simple d’ajouter des tâches à faire si tu as effectué toutes celles prévues pour une journée. C’est aussi bien plus satisfaisant que de terminer la journée avec des tâches non faites !

Découpe les grosses tâches en plusieurs sous-tâches. Par exemple, « créer un nouvel article pour le blog » deviendra :

Procrastination : Notion organisation

Tu peux dresser tes listes sur des carnets, des bullet journal, ou des applications tel que Todoist, Microsoft to-do, ClickUp ou encore comme moi avec Notion. N’hésite pas à y ajouter des couleurs et tout ce qu’il te plaira pour les rendre les plus attractives et pratiques possibles.

3. Ton temps tu apprendras à gérer.

Si tu as du mal à organiser ton temps, tu peux essayer l’une des nombreuses méthodes de gestion du temps. On trouve de nombreuses applications pour nous y aider. Elles ont, pour la plupart, un côté gamifiant qui est un grand plus pour te motiver !

La technique Pomodoro :

Fonctionnement :

25 minutes de travail sur une tâche – 5 minutes de pause.

Toutes les 4 sessions de travail, la pause sera allongée jusqu’à 30 minutes.

Applications :

Le block-scheduling :

Fonctionnement :

Ta semaine sera découpée en plages horaires. Une plage horaire = une tâche précise. Par exemple, le jeudi de 10 heures à 11 heures, tu programmes tes posts Facebook pour la semaine suivante.

Applications :

Il est important aussi de connaître et respecter ton fonctionnement. On parle de chronotype, c’est-à-dire la tendance, pour chaque personne, à être plus efficace pour effectuer un type de tâche à un moment de la journée. Ce concept mériterait un article complet mais je t’en ai résumé le principe :

Chronotype - connaitre ton fonctionnement pour éviter de procrastiner
  • Dauphin (🐬) : Tu es un petit dormeur, sujet aux insomnies et tu as un sommeil plutôt léger. On dit de toi que tu es introverti, consciencieux, anxieux et intelligent voire multipotentiel. Tu as tendance à être plus efficace le matin et en fin de journée, par petites phases.

 

  • Lion (🦁) : Tu as le réveil facile, mais tu veilles difficilement tard le soir. On te dit pragmatique, stable, optimiste et tu évites autant que possible les prises de risques. Tu constates que tu es plus productif le matin.

 

  • Ours (🐻) : Tu as le profil qui vit le mieux le rythme imposé par la société. Environ 8 heures de sommeil te sont nécessaires pour être au mieux. Tu es amical, ouvert d’esprit, extraverti et prudent. Ta productivité correspond au rythme salarial avec un pic du milieu de la matinée jusqu’au début de l’après-midi.

 

  • Loup (🐺) : Tu es un couche-tard et un lève-tard. Les matinées sont difficiles et il te faut du temps pour te mettre en action. Cependant, tu es productif en fin de matinée, en fin de journée et même la nuit ! On te dit impulsif, pessimiste, créatif et d’humeur très souvent maussade.

Ce principe est, selon moi, à utiliser à titre informatif. Il peut t’aider à comprendre pourquoi à certains moments tu es plus enclin·e à procrastiner. Si on en suit le principe je suis très clairement « loup » ! Et, en effet, je suis plus créative et productive en fin de journée. Essaye de réserver les plages horaires où ta productivité est au top niveau pour les tâches complexes, créatives, qui vont te demander beaucoup de ressources.

4. Un cocon tu te constitueras.

Tu te sens plus à l’aise en pyjama ? enroulé·e dans une énorme couette ? assis·e sur ton canapé ? sur ton lit ? avec un bonnet sur la tête ou au contraire en petite tenue ? Libre à toi !

Allume une bougie ou utilise un diffuseur, de l’encens… Lance ta playlist chouchou ou une de celles que je t’ai sélectionné pour booster ta créativité.

Ce n’est pas toujours simple de passer à l’action quand on travaille seul·e et de chez soi ! Pourtant nous avons tout pour être le plus créatif et productif possible. Soigne au maximum ton environnement. Choisis la pièce où tu te sens le mieux pour t’y installer. Ça peut être une pièce différente chaque jour si tu as un ordinateur portable et un appartement plus grand qu’un studio !

Ne reste pas bloqué dans les impératifs du salariat. Si tu préfères travailler sur le toit de ton immeuble ou au bord de la rivière, fais-le tout simplement !

Cocon pour arrêter de procrastiner

Pour ma part, j’aime beaucoup allumer une bougie ; en ce moment c’est la Old Spices de chez Action ! Je m’enroule souvent dans un gros plaid. Il m’arrive aussi de le faire en plein été, je suis un tout petit peu frileuse (🥶) ! Et je lance une playlist ! Avec tout ça, fini la procrastination et bonjour le passage à l’action ! C’est en quelque sorte ma routine antiprocrastination !

Tu connais la méthode du canard en plastique ? J’ai deux petites peluches sur mon bureau. Déjà parce qu’elles sont mignonnes, mais aussi et surtout parce que je suis développeuse web. Quel rapport avec le canard ? C’est simple ! Quand on a des erreurs, des codes un peu complexes à écrire, le fait d’expliquer précisément ce code à voix haute, au fameux canard à défaut d’avoir un collègue, permet de régler le problème plus rapidement et efficacement. Ce n’est pas uniquement valable pour les lignes de codes ! Essaye, tu verras !

5. Toute sollicitation externe tu éviteras.

Un mail par-ci, une notification Instagram par-là, à l’air de l’hyperconnexion les sollicitations sont nombreuses ! Difficile de rester focus dans ce contexte ! Il est tellement plus simple de swiper sur les réseaux sociaux (coucou Tiktok !) que d’affronter une tâche qui nous inquiète ! Je te propose de reprendre le contrôle là-dessus. Définis des plages horaires où tu consultes tes mails, tes réseaux sociaux… Le reste du temps utilise une application pour bloquer les notifications :

6. Tes neurones aérer tu devras.

Ce que j’apprécie dans la méthode Pomodoro, c’est l’importance qu’elle donne aux pauses ! On pense souvent, à tort, que prendre des pauses nous fait perdre du temps. T’aérer l’esprit va t’éviter de foncer droit devant, tête dans le guidon. Grâce aux pauses, tu verras tes tâches et ton travail en cours avec un peu plus de recul. Ce qui t’évitera de fuir et procrastiner face à un blocage, problème ou tâche conséquente et effrayante ! Et, avouons-le, il est plus facile de passer à l’action quand on sait que ce n’est qu’une vingtaine de minutes de travail qui nous attend avant le prochain café, thé, chocolat… J’ai la chance d’avoir un chien qui, dans tous les cas, me force à sortir très régulièrement dans la journée. Grâce à lui, j’y vois plus clair, les montagnes que je m’étais imaginées me semblent moins insurmontables et je n’ai pas de mal à m’y confronter avec un cerveau bien aéré !

7. Des récompenses tu obtiendras.

La méthode de la carotte ! Ça paraît bête mais ça fonctionne plutôt bien ! Quand tu sens, face à une tâche, que la procrastination te guette, promets-toi une récompense. Tu sais ce qui m’attend une fois que cet article sera prêt ? Un paquet de M&M’s ! Il est là, juste au coin de mon bureau à me regarder, impatient que je termine ! La récompense n’a pas besoin d’être énorme. Tu ne vas pas te payer 3 semaines à Bali dès que tu as réalisé une tâche ! Mais elle doit être motivante pour toi, suffisamment pour que la procrastination ne soit pas envisageable ! Un panier sur un site e-commerce à valider, une série que tu meurs d’envie de regarder, un repas ou une gourmandise dont tu raffoles, etc. À toi de voir ce qui te conviendra le mieux ! Réserve le plus possible cette méthode aux tâches qui t’impressionnent, ne te passionnent pas…

 

En bref

La procrastination guette chacun d’entre nous, d’autant plus lorsque l’on est entrepreneur·e. La nier ne résout rien, bien au contraire ! Je te conseille d’en comprendre le pourquoi et d’apprendre à la dompter ! Essaye de t’organiser et de rendre les tâches qui te poussent à procrastiner le plus fun possible. Récompense tes efforts et coupe les sollicitations externes. Prends soin de toi. De bons repas, un vrai temps de sommeil et des pauses seront d’une aide précieuse pour passer à l’action et fuir la procrastination ! Soigne ton environnement de travail, rends-le aussi doux, agréable et confortable que possible. Ne culpabilise pas si tu procrastines un peu, on a tous nos moments ! Alors, on passe à l’action ? Tu as d’autres astuces antiprocrastination ? N’hésite pas à me les partager ici en commentaire ou en MP sur Instagram !

Laisser un commentaire

cinq × trois =